Fleur de CBD et taux affichés : ce qu’il faut savoir.

Temps de lecture : 4 min

Il existe aujourd’hui de nombreux sites de revente de fleurs de CBD. Parmi eux, certains proposent des fleurs dont la concentration de CBD est anormalement élevée. Bien que l’offre semble très attractive, elle cache souvent une toute autre réalité. Quels sont les taux de CBD naturels d’une plante ? Comment éviter les pratiques douteuses et choisir ses fleurs en toute sécurité ? Explications.

Plante de cannabis : quels sont ses ratios naturels de CBD/THC ?

Comme le THC (tétrahydrocannabinol), le CBD (cannabidiol) fait partie des quelque 500 molécules qui composent la plante de cannabis. Ces molécules interagissent ensemble permettant de créer le fameux « effet d’entourage » qui donne toute son efficacité à la plante. Les proportions de chaque molécule dépendent les unes des autres.

Ce n’est pas clair ? Voici un exemple : le ratio CBD/THC.

Selon le laboratoire autrichien « Institut für Hanfanalytik » Spécialisé dans les analyses de la plante de cannabis et de ses produits dérivés, le ratio CBD/THC le plus élevé observé à ce jour est de 33/1. Cela signifie qu’une plante contenant 1% de THC contiendra au maximum 33% de CBD. Le laboratoire suisse “CBD Test“ abonde dans ce sens et qualifie ce ratio d’exceptionnel. Le ratio moyen se trouvant plutôt aux alentours de 20/1.

Quand le taux maximum de THC autorisé en France est inférieur à 0,2%, le taux de CBD naturellement présent dans la plante ne dépasse pas 6,6%.
Pourquoi ?

On en revient à la proportionnalité entre les différentes molécules composant la plante de cannabis. Ensuite, c’est une histoire de maths :

  1. 1% de THC = 33% de CBD au maximum
  2. 0,2% de THC = 1/5 de 1% de THC
  3. 1/5 de 33% de CBD = 6,6% de CBD au maximum

Pourquoi trouve-t-on en France, des fleurs de CBD à des taux de concentration de CBD nettement supérieurs à 6,6% ?

Une enquête de 60 Millions de Consommateurs parue début 2021, a confirmé que de nombreux revendeurs n’hésitent pas à mentir sur le taux de CBD mis en avant sur leur site internet.

Une enquête de 60 Millions de Consommateurs parue début 2021, a confirmé que de nombreux revendeurs n’hésitent pas à mentir sur le taux de CBD mis en avant sur leur site internet. Plusieurs produits issus de sites référents sur le marché du CBD ont ainsi été analysés. Résultat ? Des fleurs présentant des taux de CBD jusqu’à 50% inférieurs aux taux annoncés par certains revendeurs sur la fiche descriptive de leur produit mais surtout, aucun taux dépassant 5%.

Dans la plupart des cas, le site du revendeur préfère afficher une concentration de CBD qui correspond en réalité à la somme des taux de CBD et de CBDA présents dans la plante.

Certains revendeurs tenteront de vous faire croire que le taux affiché correspond à la somme du CBD et CBDA pour justifier le taux anormalement élevé de leur fleur. Toutefois, la somme des taux de CBD et de CBDA ne peut pas non plus dépasser 6,6%.

Le CBDA est le précurseur acidique du CBD. Lorsqu’il est soumis à de fortes températures, il subit, ce qu’on appelle le processus de décarboxylation, qui va le transformer en CBD.

Toutefois, il est impossible d’additionner ces deux molécules, en effet, lorsque l’une disparaît, l’autre se crée. Les ratios évoqués dans le paragraphe précédent sont bien entendus calculés suite à la décarboxylation totale du CBDA.

Cela démontre que même si le taux présenté sur un site français, prétend correspondre à la somme des taux de CBD et de CBDA présents dans la plante, le total ne devrait pas dépasser 6,6%.

D’autres pratiques existent. Parmi elles, la falsification des analyses de la fleur de CBD qui consiste à afficher un taux supérieur à celui analysé. Toute analyse présentant un taux supérieur à 6,6% doit être considérée avec la plus grande prudence.

Une autre méthode consiste à augmenter le taux de CBD d’une fleur en ajoutant du CBD de synthèse avant son analyse en laboratoire. La fleur peut être vaporisée d’une solution soluble enrichie en cannabidiol, ou être saupoudrée avec des cristaux de CBD purs de synthèse. Cette méthode étant très coûteuse, il est probable que le revendeur l’utilise uniquement pour faire analyser l’échantillon et non sur ses produits destinés à la vente. Toutefois ce n’est pas une garantie.

Si les produits vendus contiennent bien du CBD de synthèse, ce dernier est difficilement traçable et peut avoir été synthétisé à l’aide de solvants toxiques pouvant être dangereux pour la santé. Il n’est donc pas recommandé de consommer ces produits.

Enfin, une autre pratique consiste à vendre des fleurs de CBD ayant un taux de THC supérieur à 0,2%. Le taux de THC légal autorisé en France étant de 0,2%, le produit est classé comme un stupéfiant et donc illégal.

En Suisse, le taux maximal de THC autorisé dans la plante de cannabis et ses produits dérivés est de 1%, ce qui permet naturellement d’y retrouver des taux de CBD pouvant atteindre 20% à 25% pour les meilleures variétés. Si ces produits peuvent être de très bonne qualité, ils sont malheureusement illégaux en France.

Comment choisir sa fleur de CBD ?

Le meilleur conseil que nous pouvons vous donner est de vous assurer que le produit consommé est 100% naturel et non traité. Le taux affiché est-il supérieur à 5% de CBD ? Méfiance !
En France, les plantes naturelles, sans ajout artificiel et légales, contiennent un taux de CBD aux alentours de 3 à 5%.
Certains acteurs de la filière du CBD, las de ces pratiques douteuses, pratiquent des contre-analyses sur les produits. L’objectif ? Protéger les consommateurs grâce à la transparence et à la traçabilité des produits à base de CBD. Lors de vos prochains achats, veillez à vous renseigner sur le revendeur en consultant des forums spécialisés et en lisant les différents avis.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour repérer les pratiques douteuses liées au taux de CBD et choisir vos fleurs en toute tranquillité. 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Ne manquez pas ...